Peut-on réduire le bilan de compétences à de l’orientation?

Avec la réforme de la formation professionnelle et le développement du Conseil en Évolution Professionnelle (CEP), certains annoncent la mort du bilan de compétences.
Qu’est-ce que le CEP ? La possibilité de bénéficier d’un accueil gratuit pour faire le point sur sa situation professionnelle, auprès de services comme le Pôle Emploi, les missions locales, l’APEC… http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F32457.xhtml

Aujourd’hui, avec la mise en œuvre de la réforme dessinant un peu plus les contours du CEP, il apparaît clairement que le bilan de compétences est un dispositif incontournable pour répondre aux questionnements que nous, en tant que prestataires de bilan de compétences, nous rencontrons tous les jours dans notre métier d’ accompagnants. Car au-delà du souhait de changement ou d’évolution professionnelle exprimé, les questions intimes auxquelles les bénéficiaires cherchent des réponses sont souvent :
- Je ne me reconnais plus dans mon travail, mais que faire d’autre ?
- J’ai un projet en tête que je souhaite valider, ai-je en moi ce qu’il faut pour le réaliser ?
- Existe-t-il un métier dans lequel je puisse me révéler et m’épanouir ?
- Je sors d’un arrêt pour épuisement, je souhaite changer de vie professionnelle, comment faire ?
- Je vais bientôt perdre mon emploi, suis-je capable de faire autre chose ?
- …

Pour aider le bénéficiaire à répondre à ces questions, il est indispensable d’avoir une méthode éprouvée et structurante, un accompagnement individualisé, un même conseiller qualifié et formé qui nous suit du début à la fin du bilan, un cadre légale protecteur et… du temps. Le temps de la maturation des idées, le temps des recherches sur les métiers, le temps de la prise de conscience de ses points de vigilances et comment y faire face, de ses forces, et parfois même de son talent, de là où l’on excelle. Le temps aussi de faire le deuil de projets qui ne nous satisferont pas, pour nous projeter vers des situations professionnelles plus épanouissantes.

Le bilan de compétences est tout cela. Adaptation de sa situation actuelle ou premier pas vers une toute nouvelle vie professionnelle, il permet de faire des choix en conscience, en fonction de la personne que l’on est, avec son passé professionnel, ses valeurs, ses aspirations, sa situation au moment présent, et nous renforce dans nos décisions.

Alors non, le bilan de compétences n’est pas mort…

Il est au contraire une réponse incontournable aux questions contemporaines sur le travail.

Nathalie Ayet

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.